Étonnez-vous

Les rapports ou notes d’étonnement sont des outils courants des démarches d’intelligence économique. Il s’agit de mémos synthétiques rédigés par des salariés (cadres, techniciens ou employés) ou par des dirigeants, soit au sein de l’entreprise, soit au cours de leurs déplacements. Ces mémos contiennent en quelques lignes « ce qui a étonné la personne »: une situation inédite, une innovation, un fait incongru. L’exercice ne demande pas de développer une analyse particulière ou de rechercher des justifications mais simplement de rapporter au niveau très factuel ce qui étonne. Seul le fait que cette personne puisse s’étonner intéresse les experts de l’intelligence économique. Bien sûr, le rédacteur d’un note d’étonnement peut choisir d’aller un peu plus loin, en expliquant l’origine de son étonnement, aidant ainsi à ouvrir des pistes ignorées jusqu’alors.
Des entreprises industrielles utilisent régulièrement la note d’étonnement. Par exemple sur le plan technique, la conception d’une machine-outil présentée sur un salon professionnel peut attirer l’attention par son design inhabituel. Transmis aux ingénieurs de l’entreprise, ce rapport d’étonnement de l’employé pourra aboutir au repérage d’une innovation technique majeure et de traquer l’innovation technique chez les concurrents. On peut aussi détecter des idées nouvelles dans des domaines où l’entreprise n’a pas l’habitude d’être aux aguets et créer de nouvelles pistes de développement. La note d’étonnement est donc une méthode qui permet de détecter des opportunités et de prévenir des menaces.

Post to Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Follow jb2point0 on Twitter Follow jb2point0 on Twitter