Parlons (encore un peu) de curation… et de curateurs (2)

Dans deux précédents billets (ici et), j’ai eu l’occasion de préciser les connotations et implications de la curation digitale.  Car si la logique de curation se rapproche de pratiques connues, comme la veille et l’agrégation de contenus, sa valeur ajoutée réside sur dans sa dimension d’enrichissement sous forme de billets (comme pour un blog), de commentaires ou encore d’articles nouvellement reconstitués. La curation est un nouveau métier qui met en exergue et en valeur les informations recueillies et cherche à créer du sens.  C’est pourquoi, la curation trouve parfois son prolongement dans des applications plus commerciales (curation de contenus et/ou de produits) et/ou marketing (curation de marque ou brand content). La démarche vise alors à être utilisée dans le but de capter une audience, de se positionner comme expert d’une thématique donnée ou de générer des revenus publicitaires (les trois phases n’étant pas antinomiques).

Post to Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Follow jb2point0 on Twitter Follow jb2point0 on Twitter