Une nouvelle architecture des choix

architecture
Chaque chef d’entreprise, chaque décideur public ou privé sent bien, intuitivement, que le vieux monde des certitudes acquises et des connaissances cristallisées s’est irrémédiablement délité. Nous sommes confrontés à un changement majeur de paradigme. Le volume d’information disponible explose de façon exponentielle constitutant l’univers du Big data. Chaque internaute est devenu producteur d’information. Derrière la fascination et la la séduction des espaces du web 2.0 (réseaux sociaux, forums, blogs…) se cache une question cruciale : « Qui décide ? ».
Clients, consommateurs, usagers, administrés et citoyens… tous les compartiments de notre vie sociale sont touchés par cette nouvelle architecture des choix. Et nulle main invisible ne détient plus « par le haut »,  le monopole de la production et de l’imposition des messages. Les grandes croyances politiques ou religieuses, les promesses messianiques, la communication institutionnelle et les mirages publicitaires se ont lentement usé leur crédit. Désormais, on fait plus facilement confiance à ses amis sur les réseaux sociaux qu’aux communicants assermentés par les organisations… Bref à la représentation de cet Autre nous-même, qui nous veut du bien parce qu’il est considéré comme « désintéressé ». Ce quidam est aussi notre alter égo. Il nous ressemble nécessairement, nous inspire et nous guide dans nos choix.
L’E-Réputation dessine ainsi une nouvelle trame du consentement, sur laquelle les jeux complexes des micro-pouvoirs et les logiques d’intérêts croisés peuvent s’épanouir et prospérer. Dans la consommation, le marketing, la finance, la vie publique, jamais la question du pouvoir et des croyances n’a été posée avec autant d’acuité. Des pouvoirs discrets et des croyances diffuses mais prégnants dans tous les compartiments de la vie sociale. Décidemment dans cet air du temps du web 2.0, la communication d’influence a vraiment de beaux jours devant elle.

Post to Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Follow jb2point0 on Twitter Follow jb2point0 on Twitter