Intelligence économique et information

Les travaux d’Intelligence économique différencient les informations formelles et les informations informelles, afin d’organiser un plan de collecte dissociant les différentes sources disponibles.

information-formelle-sculpture

Des sources formelles…

Pour B. Martinet et Y.-M. Marty, l’information formelle « existe sur un support papier, filmographique, informatique ».  On trouve de l’information dite « formelle » dans la presse, la TV, la radio, les livres, les banques de données, les CD-ROM, les brevets, les  informations légales, les études publiées réalisées par des prestataires publics ou privés…

Les avantages de l’information formelle sont nombreux :

La source d’information est généralement sûre et assez exhaustive ;

  • Le coût d’acquisition est faible (sauf le cas de recherches de brevets et de certaines banques de données) ;
  • Les sources formelles sont disponibles et accessibles.

Les inconvénients de l’information formelle existent :

  • L’information est « mise en scène » pour se vendre ;
  • On risque, parfois, de trouver une information obsolète ;
  • On ne trouve pas toujours ce que l’on souhaite rechercher.

Aux sources informelles…

Les sources informelles, « ce sont les autres »… Dans ce type de source,  « l’individu doit se déplacer, passer du temps, pouvoir entendre, sentir, toucher » de manière à percevoir l’information. Il interrogera ses concurrents, ses fournisseurs et ses sous-traitants. Il assistera à des colloques et des congrès. Il participera à des clubs professionnels. Il réalisera des missions et des voyages d’études. Il visitera des expositions et des salons. Il débriefera des stagiaires, des  thésards et des candidats à l’embauche. Il ne négligera pas les sources internes de l’entreprise (le bureau d’à côté).  Il entretiendra des réseaux personnels et participera à des réseaux sociaux sur Internet (Viadeo, listes de diffusion…).

Les avantages de l’information informelle sont nombreux

  • La source délivre une information « en primeur » ;
  • L’information est forte « stratégiquement » puisqu’on prend un coup d’avance ;
  • On détecte des « signaux faibles ».

Les inconvénients de l’information informelle existent :

  • Les coûts d’acquisition sont plus élevés ;
  • La démarche est volontaire et nécessite de faire un effort ;
  • Le « réseautage » est chronophage ;
  • On risque de se faire intoxiquer par des bruits de couloir et des rumeurs.

information-formelle-les-informations

Le cercle vertueux de l’Intelligence économique mis en exergue par Daniel Rouach [2] ne résulte que d’une combinatoire des sources formelles et informelles. Pour produire des effets positifs, un plan de collecte d’informations doit donc cumuler et croiser une grande variété de sources formelles et informelles. La supériorité réelle de la sphère informelle ne résultera in fine que de la capacité des professionnels de l’Intelligence économique à dissocier ce qui relève des faits et ce qui relève des représentations (jugement de valeurs, sentiment diffus, opinion, croyance, rumeur).

information-formelle-cycle-vertueux-de-lie2

___________________

[1] Nos développements sont tirés de l’ouvrage de Bruno Martinet et Yves-Michel Marty, L’IE : Comment donner de la valeur concurrentielle à l’information ?, ed. d’organisation, 2ème ed., 2001, p. 31 et suivantes. Une très bonne source d’information formelle sur l’Intelligence économique !

[2] D. Rouach, L’Usine nouvelle, N°2565, octobre 1996. Voir aussi le classique D. Rouach, La veille technologique et l’intelligence économique, PUF, 1996 p.96 et suiv.

Post to Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Follow jb2point0 on Twitter Follow jb2point0 on Twitter