L’Intelligence économique a ses idoles

Comme tout champ de connaissance et de pratique, l’intelligence économique a ses idoles et ses modes. Dans l’air du temps, elle est souvent technocentrée et fascinée par la toute-puissance des outils de veille automatisée, dédaignant l’importance du facteur humain dans la collecte, le traitement et l’analyse de l’information. Certains cèdent alors facilement à la vénération exclusive des outils informatiques et services en ligne du Web 2.0.

Mais les spécialistes des questions d’influence savent que la technique ne fait pas tout et que les outils ne sont pas une fin en soi.

En effet, qu’il s’agisse d’inspirer aux décideurs publics une décision favorable aux intérêts d’un groupe, de bloquer ou de déployer des manœuvres dilatoires avant l’entrée en vigueur d’un texte, la démarche de réseau relationnel s’inscrit au cœur du lobbying. Elle nécessite une parfaite maîtrise des procédures juridiques d’élaboration des textes (plages de concertation publique, organisations du travail en commission, mécanismes de navette, procédures d’amendement, etc…), une bonne connaissance des rouages et des acteurs institutionnels (pour définir « Qui décide ? »), une veille réglementaire et normative, une pratique des techniques de communication mais aussi un certain nombre de ressources relationnelles. En effet, les techniques du lobbying visent principalement à apporter de l’information à une personne ou une institution publique que l’on désire influencer, à partir d’argumentaires précis, crédibles et ciblés (appelés position paper).

Bien évidemment, cette information est «mise en forme » pour promouvoir une logique d’intérêt privé ou corporatiste. Le lobbyiste va  déployer des savoir-faire pour  injecter certaines informations découlant des choix stratégiques de l’entreprise, de l’ONG ou du groupe d’intérêt (filière professionnelle par exemple) dans un environnement de politique publique. Il faut alors être capable de mesurer le champ des possibles, trouver les bons mots (ces fameux « éléments de langage »), jauger les rapports de force, valoriser son carnet d’adresse et ses contacts… Et nos ordinateurs ne font pas encore cela…

Article paru dans Aquitaine presse service (APS),Rubrique « Les clés de l’IE », Vendredi 31 aout 2012

Post to Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Follow jb2point0 on Twitter Follow jb2point0 on Twitter