Manager les risques

point d'exclamationL’Intelligence économique (IE) porte sur la maîtrise et la protection des informations stratégiques utiles aux décideurs publics et privés.  Certains spécialistes d’IE s’intéressent plus particulièrement à la gestion des risques en entreprise.

Ces experts distinguent quatre grands types de risques. Les risques de sécurité sont liés à des accidents involontaires sur les installations : incendie, accidents du travail… Les risques de sûreté sont liés à des actes volontaires de malveillance humaine : chantage, intrusion dans les systèmes d’information, abus de confiance, vol, déstabilisation, espionnage industriel… Les risques environnementaux sont liés aux risques naturels : inondation, feu de forêt, tremblement de terre, pollution de l’air et de l’eau… Les risques managériaux portent sur l’activité entrepreneuriale : perte de savoir-faire et de compétences clés, image et réputation, dépendance aux fournisseurs, insolvabilité des clients…

Ces dernières années, on constate une montée en puissance des risques environnementaux et managériaux. En effet, les attentes des parties prenantes (clients, actionnaires, fournisseurs, ONG…) sont de plus en plus fortes à l’égard des organisations, comme le démontre l’adoption de la norme ISO 26000 sur la responsabilité sociétale et environnementale. Chaque chef d’entreprise doit prendre en compte l’ensemble de ces attentes pour maîtriser les risques propres à son activité. Désormais, les managers savent qu’il faut à la fois prendre des risques pour entreprendre et maîtriser chaque risque pour durer…

Article paru dans la rubrique Les Clés de l’IE, APS, 24/12/2010

Post to Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Follow jb2point0 on Twitter Follow jb2point0 on Twitter