Veille territoriale sur les Blogs

Le directeur de cabinet d’un Maire d’une grande ville du Sud-ouest m’interrogeait récemment sur l’intérêt qu’il aurait à intégrer le suivi des blogs dans le périmêtre de sa veille territoriale.

Précisons que le blog est un journal web régulièrement tenu à jour par une personne, une organisation publique ou privée (entreprise, association….). Les billets d’actualité écrits sont systématiquement datés et chaque visiteur du blog a la possibilité de réagir en temps réel en ajoutant des commentaires. Au départ, le blog était surtout d’inspiration « nombriliste »; comme une sorte de carnet intime dans lequel le bloggeur racontait sa vie, ses souvenirs, ses vacances, ses humeurs…  Aujourd’hui, le blog est devenu un véritable outil de communication collaboratif. Il présente des contributions individuelles ou collectives de très grande qualité. C’est pourquoi le recensement des blogs de journalistes spécialisés, de consultants, d’experts ou de passionnés offre de réelles perspectives pour nourrir un dispositif de veille territoriale. On peut donc trouver de nombreux intérêts à intégrer les blogs dans son périmètre de veille. En effet, la veille d’une collectivité territoriale articulée sur les blogs va permettre de :
1.    Trouver des contenus d’experts et d’accéder à des informations à haute valeur ajoutée ;
2.    D’animer un réseau de partage des connaissances fondé sur l’expérimentation ou l’expérience d’autres collectivités ;
3.    S’abonner à des actualités et des thématiques de veille territoriale (via l’abonnement aux flux RSS des blogs) pour repérer des signaux faibles (changements) ;
4.    Détecter des innovations, des initiatives et des opérations pilotes lancées par d’autres collectivités locales ;
5.    Répertorier des blogueurs influents (e-fluents) pour prévenir les risques de rumeurs ou de désinformation.

Bien sûr, impossible de parler de la publication de contenus sur les Blogs sans évoquer les aspects plus « préventifs » de la veille territoriale. En effet, les blogs sont de puissants canaux d’expression pour formaliser les mécontentements les plus divers y compris pour affirmer des différends de nature politique (ce qui ne manquera pas d’interpeller les élus locaux). Le veilleur pourra croiser le billet d’un usager en colère, la tribune libre de l’opposition municipale ou le blog d’opinion d’un fonctionnaire territorial  critiquant son administration. Dans tous les cas, il est primordial d’être informé de ces critiques, avant qu’elles ne fassent « tache d’huile » et ne se propagent sur le Web en une rumeur négative (buzz). En cas de propos excédant manifestement les limites de la liberté d’expression (dénigrement, diffamation), il est aussi essentiel de pouvoir réagir pour obtenir un droit de réponse ou entamer des poursuites judiciaires.
Cependant, avant d’exercer automatiquement un droit de réponse ou d’attaquer immédiatement un bloggeur en justice, les décideurs publics locaux, élus ou managers devront préalablement mesurer l’opportunité d’une telle action. En effet, il n’est pas toujours opportun stratégiquement de transformer un illustre inconnu en victime ou d’adopter une position « défensive » tendant à lui donner de la crédibilité (voir sur ce sujet notre post sur l’effet Streisand). Chacun connait l’adage juridique De minimis non curat praetor, nous invitant à ne pas débaucher d’énergie pour une cause finalement insignifiante…

Post to Twitter

1 Commentaire

  1. Pingback: Veille territoriale sur les Blogs | Intelligence économique, Information et Influence… | ecommerce etourisme | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Follow jb2point0 on Twitter Follow jb2point0 on Twitter