L’information ouverte n’est pas une information libre !

On peut classer l’information économique à partir de son mode de collecte entre information ouverte et information fermée (selon Philippe Baumard, Stratégie et surveillance des environnements concurrentiels, Masson, 1991) (cf. l’article Blanc, gris ou noir ?).

  • Information ouverte : la source délivre une information de son plein gré.
  • Information fermée : la source ne délivre pas une information de son plein gré.

Les spécialistes d’Intelligence économique considèrent que 80 % de l’information est de l’information ouverte. 80 % des informations sont donc disponibles par des voies légales :

Attention cependant, un auteur comme Bertrand Warusfel distingue juridiquement l’obtention de l’usage de l’information : « dire d’une information qu’elle est ouverte veut dire – dans la culture du renseignement – qu’elle n’est pas classifiée et que son accès n’est pas interdit. Cela ne signifie pas que ces informations sont toutes libres de droit en ce qui concerne leur usage. En réalité, les informations ouvertes prises en compte par l’intelligence économique ne sont pas toutes de informations libres du point de vue des droits intellectuels régissant leur utilisation (droits d’auteur, propriété industrielle, protection contractuelle par des clauses de confidentialité)« . (Cf. B. Warusfel, L’Intelligence économique et le droit, Cahiers de la fonction publique et de l’administration, novembre 1995, p. 14)

Post to Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Follow jb2point0 on Twitter Follow jb2point0 on Twitter