Digital Humanities : la France s’éveille…

Les digital humanities concernent l’ensemble des Sciences humaines et sociales, des Arts et des Lettres. Elles s’appuient sur l’ensemble des paradigmes, savoir-faire et connaissances propres à ces disciplines, tout en mobilisant les outils et les perspectives singulières du champ du numérique. Elles se sont multipliées à partir d’expérimentations dans le domaine du numérique en Sciences humaines et sociales depuis un demi-siècle. En effet, le numérique induit une présence plus forte des contraintes techniques et donc économiques dans la recherche ; cette contrainte est aussi une opportunité pour faire évoluer le travail collectif. Au-delà des multiples communautés particulières issues de l’intérêt pour des pratiques, des outils ou des objets transversaux divers (encodage de sources textuelles, systèmes d’information géographique, lexicométrie, numérisation du patrimoine culturel, scientifique et technique, cartographie du web, fouille de données, 3D, archives orales, arts et littératures numériques et hyper médiatiques, etc.), ces communautés sont en train de converger pour former le champ des digital humanities. Délaissant notre inclination pour les champs académiques hyperspécialisés et cloisonnés, la France s’éveille à la fertilisation croisée… La recherche universitaire s’ouvre progressivement à des champs de recherche transversaux déjà largement investis par nos collègues anglo-saxons. Mieux vaut tard que jamais me direz-vous…

Post to Twitter

1 Commentaire

  1. Pingback: Digital Humanities : des liens pour aller plus loin | Intelligence économique, Information et Influence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Follow jb2point0 on Twitter Follow jb2point0 on Twitter