Pilotage automatique

Selon la définition d’Henri Martre, l’intelligence économique est «l’ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement et de distribution, en vue de son exploitation, de l’information utile aux acteurs économiques. Ces diverses actions sont menées légalement avec toutes les garanties de protection nécessaires à la préservation du patrimoine de l’entreprise, dans les meilleures conditions de qualités, de délais et de coût. » L’intelligence économique procède donc nécessairement d’une volonté stratégique. Elle induit la nécessité pour chaque entreprise de reconstituer les intentions de ses concurrents actuels et potentiels.
Cette connaissance tactique de la situation a été conceptualisée dans les années 80 par le chercheur Stanley N. Roscoe sous la notion de situational awareness. Ce psychologue californien démontre que la principale qualité d’un pilote d’avion de chasse, confronté à la prise de décisions rapides dans un univers complexe, est sa capacité à gérer ce situational awareness. Seule cette  capacité à prendre conscience de l’environnement peut lui permettre de survivre en ne prenant que des risques calculés et en esquivant les menaces.
L’intelligence économique pourrait donc être considérée comme l’art de traquer et d’exploiter les bonnes informations avant les autres, afin de placer le décideur en position d’acquérir la conscience de l’environnement, seule susceptible d’assurer la pérennité de l’entreprise dans son univers concurrentiel. Une telle posture exclut totalement que le manager ne s’en remette à la routine du pilotage automatique.

Post to Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Follow jb2point0 on Twitter Follow jb2point0 on Twitter